Cardiofréquencemètre que choisir ?

Une distinction s'impose entre deux types d'appareils existant sur le marché :

 

- il y a des cardiofréquencemètres avec un capteur à placer au petit doigt ou au lobe de l'oreille qui se réfèrent à la pression sanguine pour en déduire la fréquence cardiaque - ce qui en donne une estimation plus ou  moins approximative.

- le deuxième type capte directement les ondes  électriques émises par le cœur à l’aide d'une ceinture placée autour du thorax pour calculer la fréquence cardiaque. Les données fournies par ces derniers sont alors très significatives car en protocole expérimental elles sont identiques à celles recueillies simultanément en milieu hospitalier (dès l’instant où l’équipement en question est de qualité)

 

Votre choix de modèle sera déterminé par l'utilisation que vous voulez en faire:

 

- avoir un contrôle pur et simple de votre fréquence cardiaque afin d'éviter tout risque de surentraînement à modèle de base

- obtenir une mise en relation directe du temps d'entraînement avec la fréquence cardiaque à modèle avec montre et chrono

- utilisation pour les activités nautiques - en natation bien sûr mais aussi kayak, aviron, etc… à modèles étanche

- pouvoir délimiter avec précision vos zones de travail à modèles avec alarme haute et basse retentissant à chaque fois que  vous "sortez" de la zone cible.

- pouvoir relire et analyser tranquillement les données après votre séance. Par exemple: vos "réactions" de séance en séance sur telle ou telle bosse de votre parcours favori à modèles à mémoire avec possibilité de transfert sur ordinateur et impression.

  

Ainsi doté d'un cardiofréquencemètre, vous pourrez contrôler de façon efficace votre entraînement. Mais, en aucun cas, cet appareil ne pourra et ne devra remplacer purement et simplement un plan d'entraînement.

Il ne faut pas se fier aveuglément à toutes les informations qu’il nous donne, car même si elles sont « scientifiquement exactes » elles ne peuvent « savoir » (n’est ce pas justement « savoir » que l’on recherche en utilisant de tels outils?) si nous sommes psychologiquement et même physiquement, capables de suivre « les règles »...

Tout simplement parce que nous ne sommes pas des machines et que de plus, chaque individu est différent des autres.

Pour un objectif comparable, deux athlètes n'auront pas, sauf cas exceptionnel, le même programme, la même récupération,…en un mot, la même « évolution »!

Lire aussi : Quelle montre d'activité pour quel sport ?